Sorties Juillet 2021

Samedi 31/07/2021 : Le BRM 300 de Morkhoven
Par Alain Darville

Lien vers les photos

Le seul BRM 300 de l’année (puisque le BRM 300 de Tervuren a été annulé pour cause d’inondations) a lieu à Morkhoven. C’est un classique Herentals-Ijsselstein(NL)-Herentals avec la traversée de la célèbre Kinderdijk et ses 19 moulins à vent servant à pomper l’eau. C’est un patrimoine de l’Unesco.

Question météo : Fort vent d’Ouest et pluie au programme. C’est l’automne en été.

Il y a du monde au départ à 7h. La prairie pour mettre les voitures est devenue un pâturage à Mammouth avec des herbes hautes qui cachent les voitures.

Le départ « groupé » se fait à 7h pile. Et c’est l’envolée, comme d’habitude à fond la caisse. J’essaye un peu de suivre, mais je m’aperçois vite qu’il me manque un moteur dans mon vélo. Patrice lui mouline à 140 tours minutes et suit les plus forts. Je le verrai de loin jusqu’au km 6 quand un feu rouge nous séparera à tout jamais. Depuis que Patrice a découvert qu’il a des muscles dans les jambes et les cuisses, comme un enfant avec son nouveau jouet, il doit les essayer à chaque sortie.

Avec le vent, partir à fond, c’est pour moi un peu suicidaire.

Je rattrape le groupe d’Antonio et Thierry. Avec Jean-Marc B. qui revient 1 mois ½ après une grosse chute qui l’a empêché de rouler. Revenir sur un 300… Pourquoi pas ?

Nous allons rouler ensemble. Patrice qui va foncer et faire des arrêts minimalistes aux contrôles va nous prendre presque 3 heures ½. Il va devoir m’attendre pendant tout ce temps à l’arrivée.

Le vent nous pousse pendant +- 100 km, avec quelques passages avec vent de face, où on sentira ce qui nous attend pour l’après-midi.

L’allure n’est pas mauvaise, plus trop habitué à rouler relax sur un BRM.

1er contrôle à Breda où on déniche un petit café pour qu’Antonio ait son cachet. Nous retrouvons encore d’autres cyclistes. Tout le monde n’a pas roulé à 40 km/h.

Ensuite crevaisons… Deux jeunes francophones dont la pompe ne fonctionne pas… Ensuite c’est moi. Antonio en temps qu’ancien mécanicien met la main à ma roue 😊.

Et c’est l’arrivée à Kinderdijk et ses moulins à vent. Il n’y a pas beaucoup de monde. Météo ou Covid, ou les deux…

Bruno nous a rattrapé, il est parti à 8h et avait déjà 100 km à vélo pour venir au départ. Il va rouler un peu avec nous, mais avec le vent nous ne roulons pas assez vite pour lui.

Nous traversons le Lek sur un bac. Les prix ont augmenté. 90 c au lieu de 80 c, mais en compensation le vieux bonhomme pour prendre l’argent a été remplacé par deux jolies hollandaises.

Jean-Marc commence à avoir des ratés quand le vent est défavorable. J’attends régulièrement. Antonio bien plus fort qu’on ne le pense, continue à prendre ses photos.

Au 3ème contrôle, à Ijsselstein, nous retrouvons Bruno qui a crevé. Nous, nous allons manger une pizza pendant que Bruno continue. Nous retrouvons Marc DJ, qui en oublie son casque. Je le prendrai et je ramènerai le casque, parce que Marc, bien que prévenu par Jean-Marc, on ne le reverra plus.

Ensuite pour aller à Dussen, ce sera sans doute la partie la plus dure. Avec le vent qui ne faibli pas, il faut souvent se battre pour avancer. Dussen et sa station-service, on doit être les derniers à passer.

Je me rends compte qu’on doit avoir 3 heures de retard sur Patrice, car il m’a envoyé un SMS me disant qu’il y a des travaux à 17h, nous y serons à 20h.

Les travaux sont toujours là. Il faut faire un détour et nous perdons Thierry qui pense faire un raccourci et qui se retrouve dans la cour d’une ferme. On le retrouvera au 5ème contrôle, où la dame du café aime bien parler, et me force à essayer de comprendre l’accent hollandais. Pas facile, de temps en temps je comprends un mot et cela suffit.

Nous retrouvons aussi Bruno, Jan R. et d’autres. On n’était pas les derniers. Bruno a ses deux GPS hors services. Cela promet pour son 1600 italien…

Le dernier relais se fera sous une pluie battante, mais sous un vent qui est tombé. Il est 23h30 quand nous arrivons. Le café est fermé. On remballe tout, je retrouve Patrice, toujours tout excité et même pas fatigué de son 300.

Le parcours est toujours aussi chouette. Rouler en hollande est toujours un peu spécial. La météo n’était pas avec nous, mais bon, c’est comme ça…

Lien vers le parcours Strava

______________________________________________________________________________________________________________

Mercredi 21/07/2021 : Le BRM 200 d’Oostende – Tournehem
Par Pierre-Yves Rosoux

Photos Antonio Moreno

Ce 21 juillet, je fais mon retour sur un BRM après 10 mois d’abstinence … Ce sera un 200Km au départ de Middelkerke vers Tournehem (Saint-Omer) en France.

J’ai lu attentivement ces dernières semaines tous les récits d’Alain qui vante l’incroyable condition physique de Patrice et à peine arrivé sur le parking cela m’est confirmé par les Randonneurs Antonio et Thierry. Ce n’est pas la grande foule mais à mon avis nous sommes une 30aine de randonneurs prêts à aller « se dérouiller les jambes ».

Nous partons à 3, avec Alain et Patrice, et après moins de 30 km nous passons déjà la frontière du Westhoek vers les Hauts de France. Le vent faible est favorable et les villages défilent rapidement. Au 1er contrôle à Capelle-la-grande, nous avons une moyenne de 28,2 kmh. Après s’être ravitaillés, cap vers Tournehem par de jolies petites routes, on tient la cadence. Le 2ème contrôle est au Café de la Mairie … qui est fermé. On se tourne vers la petite épicerie où, excepté de nombreuses bières, peu de boissons sont au frais. On casse la croute sur le trottoir, discutons avec d’autres randonneurs puis repartons. A ce moment notre moyenne est de 29,1 kmh… Entre le 2ème et 3ème contrôle se trouvent les 3 seules côtes du parcours. Elles 3 ensembles, font 3 Km de long et 5% de pente moyenne. Nous grimpons ces petites difficultés chacun à son rythme. La chaleur monte et entretemps le vent a forci et tourné, nous l’aurons donc de face pour les 100 derniers Km. Après avoir repassé la frontière, le 3ème contrôle a lieu à Beveren, commune de Poperingen. Pas le temps de regarder le défilé retransmis à la TV, nous remplissons nos bidons et repartons pour les derniers 50 km. Entretemps la moyenne a « chuté » à 28,1Kmh, et le vent est devenu un vrai obstacle. Patrice reste un peu en retrait, tandis qu’Alain et moi on se relaye ‘devant’. J’ai un objectif de maintenir le 28Kmh, et sans le dire à Alain, on dirait qu’il l’a compris… Les relais s’enchainent sur les petites routes qui jalonnent la campagne autour de Diksmuide. Revers de la médaille, il y aussi de plus en plus de pensionnées qui envahissent la largueur entière des étroites chaussées, du haut de leurs e-bikes. Sur les 15 derniers km, je faiblis. J’ai clairement sous-estimé la chaleur et je suis déshydraté, mais Alain prend davantage de relais et semble infatigable, couché sur sa monture. A 16h50, avec un temps total de 8h40, nous arrivons au parking du shopping centre de Middelkerke qui est déjà plus clairsemé que le matin. La vitesse moyenne est de 28,1kmh, pari gagné ! Le temps de se changer et de mettre les vélos dans les voitures que Patrice, qui est connu grâce à ses lunettes de protection comme le « soudeur », arrive déjà. 

Un parcours facile et un temps bien ensoleillé ont fait de ce 21 juillet un peu particulier une agréable journée. 

Lien vers le parcours Strava

_____________________________________________________________________________________________________________

Samedi 04/07/2021 : Le BRM 400 Oudenburg – Florennes
Par Alain Darville

Lien vers les photos

Luc Thienpont organise ce BRM 400, toujours en mode Covid. Les départs se font de 10 en 10 minutes à partir de 5h.

Nous allons passer par Oudenburg – Avelgem – Velaines – Blicquy – Saint-Denis – Estinnes-au-Val – Thuin – Florennes – Walcourt – Beloeil – Leuze – Kortrijk – Oudenburg. En très très gros, ça monte à l’aller, ça descend au retour. Même le GPS est d’accord, 7 cotes référencées contre 4. + toutes les ‘petites’. Le dénivelé fera quand même 2500 m, avec une bonne partie dans les 200 km centraux.

Patrice et moi, nous nous sommes inscrits à 5h30. Ça veut dire quand ne sera pas de retours avant dimanche matin. Le but (pour moi) est de le faire en max 20h. Peut-être présomptueux mais avec Patrice qui pête des flammes, tout est possible.

Beaucoup sont déjà partis, nous croisons Yves, Eric et Antonio qui partiront aussi avant nous.

De la pluie annoncée l’après-midi, un petit vent de sud-est pour partir (donc de face) et un presque plus de vent de sud-ouest pour revenir.

Patrice, lui, il ne se pose pas de question. Il part comme s’il allait faire un 100, à fond les manettes. Je verrai son feu rouge de loin. De temps en temps, il s’arrêtera pour m’attendre. Nous reprenons assez vite Antonio qui essaye de suivre dans ma roue, mais comme malgré tout j’essaye de rester en contact éloigné avec Patrice, il nous quitte assez vite.

Le vent, pas fort, est malgré tout usant. Les éoliennes tournent, trop vite à mon gout. Le vent est bien de face.

Nous repassons par le Col Del Saux (85 m). Cette fois-ci, on ne s’arrête pas.

A Jurbise, nous récupérons Eric et Yves, en parlotte avec un autre cycliste. Nous faisons le plein d’eau dans une librairie. Patrice redémarre et disparait, pendant que Yves perd son sac. Nous continuons à trois. Patrice fait un pause-pipi. Je pense qu’il nous suit. A Strépy-Bracquegny, il a disparu. Je le vois encore de loin dans la longue montée pour aller vers Lobbe, et puis plus rien. Et pourtant nous n’avançons pas si vite. Les côtes s’enchainent.

Le ravel de Thuin est avalé. Nous arrivons dans la zone d’entrainement de Yves et Eric. Ça monte.

Nous arrivons à Florennes à 14h30. 9 h pour le premier 200. Nous allons y rester une bonne heure.

Luc attend les participants et nous recevons un sandwich Jambon-fromage (c’est Patrice qui va se régaler).

Un participant roule avec un vélo, mono vitesse, réplique d’un vélo de course de 1912. A part les feux et le GPS (camouflé), tout est d’époque. Il a du mérite.

Patrice arrive, mange son sandwich, est surnommé Capitaine Némo par Yves, plongeur-soudeur par les flamands. Il a un look inimitable avec ses lunettes du Brico et ses bas anti-pluie qui arrivent au-dessus des genoux.

Patrice n’attend pas, il part direct. Nous on y va à notre aise.

Effectivement, le retour à l’air plus facile, cela descend plus que cela ne monte, le vent ne nous embête plus. Il ne pleut toujours pas. Les éoliennes ne tournent plus.

Mais la pluie va bien arriver. Nous récupérons Patrice juste avant qu’il ne commence à pleuvoir. On s’équipe en anti-pluie. Mais la pluie est de plus en plus forte. Sur le ravel vers Thuin, nous nous arrêtons dans un petit tunnel avec le petit groupe de cyclos que nous verrons de temps en temps.

Patrice équiper pour la plongée sous-marine n’a peur de rien, il s’en va sous la mousson.

Yves chipote a son vélo, son éclairage ne fonctionne plus.

Nous continuons. Dans une montée après Strépy, nous passons Patrice en position du lotus sur un trottoir, occupé à dévaliser son garde mangé. C’est la dernière fois, que nous le verrons.

La nuit est tombée. Nous traversons Courtrai. Où nous faisons une petite pause. Nous reprenons le même chemin que le matin. Il fait fort humide et il y a de la brume. De la buée sur les lunettes aussi. Pas facile d’y voir quelque chose. Mais avec les lampes, on devine la route, comme il n’y a pas de trafic, ça passe.

A 1h30, nous arrivons à Oudenburg. 20 h pile.

Luc est là pour réceptionner les cartes de BRM.

Patrice arrivera ¾ heure après avec le petit groupe que nous avons croiser de temps en temps.

Eric a fait de gros progrès. Il est coaché par Yves. L’objectif dans 2 ans : Faire Paris-Brest-Paris avec Yves.

Yves, lui, est chaud boulette pour son RAF (Race Accross France).

Lien vers le parcours Strava

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close